Sherlock 21st Century

Forum RPG inspiré par la série Sherlock de la BBC
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Irene Adler
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Irene Adler

•Messages : 121
•Né(é) le... : 17/12/1978
•Arrivé(e) le... : 16/08/2011
•Âge : 40
•Réside à... : Briony Lodge, Serpentine Avenue - St John's Wood.
•Fiche : the woman.
•Thème : irene's theme.

ID.
☂ Profession: chanteuse & other stuff.
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Mer 17 Aoû - 8:30

Must be so boring in the little head of yours !
___________________________________




Avec ses vêtements ondoyants et nacrés,
Même quand elle marche on croirait qu’elle danse,
Comme ces longs serpents que les jongleurs sacrés
Au bout de leurs bâtons agitent en cadence.

Comme le sable morne et l’azur des déserts,
Insensibles tous deux à l’humaine souffrance,
Comme les longs réseaux de la houle des mers,
Elle se développe avec indifférence.

Ses yeux polis sont faits de minéraux charmants,
Et dans cette nature étrange et symbolique
Où l’ange inviolé se mêle au sphinx antique,

Où tout n’est qu’or, acier, lumière et diamants,
Resplendit à jamais, comme un astre inutile,
La froide majesté de la femme stérile.

C. BAUDELAIRE LA FEMME STÉRILE.



(C) MYSELF.

    NOM & PRÉNOM Irene Adler. Adler lui vient de son père car sa mère a souhaité garder son nom de jeune fille lors de son mariage.
    SEXE Aux dernières nouvelles, Irene est une femme bien qu'elle trouve, selon ses termes que "le costume masculin confère une certaine liberté d'allure."
    DATE ET LIEU DE NAISSANCE Irene est née un 17 décembre 1978, dans le New-Jersey en Amérique. Son accent est cependant presque inaudible.
    GROUPE Civile.
    MÉTIER Rien n'intéresse autant Irene que l'art sous toutes ses formes possibles. La musique est de loin son favori, cependant. Elle aime à jouer du violon lorsque le silence est trop assourdissant mais c'est le chant qui prédomine sa vie. Contralto, Prima Donna à L’Opéra de Varsovie, elle se permit même de fouler la scène de la Scala. Comédienne à ses heures perdues, elle a aussi connu l'art subtil du déguisement grâce à cette profession intermittente. Aujourd'hui, bien qu'ayant abandonné sa carrière, elle se trouve dans l'obligation de se nourrir. Créature de la nuit oblige, elle vend des livres dans une librairie nocturne en tant que simple employée et se produit aussi dans des bars lorsque l'art lui hurle trop fort de lui revenir. Elle a il y a longtemps exercé la profession de 'femme dominatrice' qu'elle avait abandonné malgré qu'elle cachât son identité. Il y a peu, elle l'a reprise. Dans sa profession on la nomme 'La Femme' mais elle préfère 'dominatrix'.

Ft LARA PULVER.


Spoiler:
 


Dernière édition par Irene Adler le Sam 7 Avr - 22:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.flavors.me/doomsdayholmes
Irene Adler
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Irene Adler

•Messages : 121
•Né(é) le... : 17/12/1978
•Arrivé(e) le... : 16/08/2011
•Âge : 40
•Réside à... : Briony Lodge, Serpentine Avenue - St John's Wood.
•Fiche : the woman.
•Thème : irene's theme.

ID.
☂ Profession: chanteuse & other stuff.
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Mer 17 Aoû - 8:30




(C) TUMBLR.

PHYSIQUE
Mais je peux vous affirmer que
c'est une fort jolie femme
et qu'un homme serait capable
de se faire tuer pour ce visage là.

Sir Arthur Conan Doyle, A Scandal in Bohemia.
-SHERLOCK HOLMES.
    Oui, Irene Adler est de ceux que l'on pourrait qualifier de belle. Si l'on voudrait user d'un euphémisme. Un corps charmant entretenu par un esprit charmant. Si elle ne se déguise pas, il subsiste deux Irene de son apparence physique. Celle de la scène et celle de la vie. Celle de la scène joue sur les couleurs, les formes. Aime être l'allégorie du passé. Assortit son maquillage à ses vêtements. A ses robes de cantatrice tirées à quatre épingles sans jamais, pour autant, paraître ridicule. Elle aime soigner ses cheveux de sorte que leur brun mette en valeur la clarté de ses iris froides. Elle n'hésite pas, non plus, à déposer une légère couche de rouge à lèvres sur sa bouche fine et délicate. Car c'est cette dernière -mais aussi ses doigts si elle joue du violon- que les gens regarderont lorsqu'elle se mettra à nue sur la scène. Ah ses mains. Parlons en un peu de ses mains. Elle ne leur met ni vernis, ni autres babioles inutiles car un seul regard sur elles suffit à faire comprendre qu'elle les entretient. Seul un dauphin en or blanc en guise de bague trône à son annuaire droit. Pas qu'elle aime particulièrement les animaux marins -elle en a horreur- mais le bien appartenait à sa mère et revêt donc une valeur sentimentale.

    Cependant quand le rideau tombe, c'est une toute autre femme qui apparaît. Une femme qui malgré ses efforts, demeure époustouflante. Adepte de l'état d'esprit misant sur la beauté naturelle ou, comme si elle ne voulait pas plaire aux ténèbres, elle cesse de se maquiller à l'exception d'un trait de crayon noir sous chaque œil et parfois d'un coup de mascara si l'envie se fait brutale. Elle se soigne donc, ne vous méprenez pas. Mais il lui est inutile d'en rajouter pour le genre de tâches auxquelles elle s'adonne. Par conséquent, ses tenues sont simples sans être fades. Comme si le fait de porter des robes exclusivement sur scène finissait par la dégoûter, elle ne porte que des pantalons. Pour la plupart, ce sont des jeans mais il peut lui arriver de mettre un pantalon de smoking assorti à des chaussures du même goût. En parlant de chaussures, Irene met rarement des talons, les trouvant peu pratiques et n'étant pas complexée outre-mesure par sa petite taille. Sa préférence va plutôt pour les bottes taillées comme les Doc Martins, renforçant le côté femme enfant qui lui a été donné par Mère Nature et sur lequel elle prend plaisir à jouer. Sa coiffure se trouve modifiée lorsqu'elle n'est pas dans un milieu mondain ou sur scène, détachée lorsqu'elle joue, elle ne supporte pas que celle ci s'invite de façon importune sur son visage usuellement. Elle attache donc sa chevelure soyeuse dans un chignon, avec une baguette en bois. Cela n'empêche cependant pas certaines mèches rebelles de retomber souplement sur ses joues. Chatouillant sa peau laiteuse. Tout comme ses mains, elle entretient celle-ci avec une crème directement importée d'Italie aux senteurs de rose et de cannelle.

    Il est indéniable que Irene Adler possède un charme excluant une quelconque apparence figée. Car c'est aussi dans ses mouvements qu'elle vole le cœur des hommes. Dans sa façon de se mouvoir d'une manière presque féline, animale. Ou encore de leur sourire en dévoilant une dentition parfaitement alignée. En utilisant ces mêmes dents pour se mordre la lèvre inférieure. En replaçant une mèche derrière son oreille. Certains disent que ce n'est pas volontaire. Alors certains ont tord.

    La Femme est née avec un certain...charisme. Et elle le sait parfaitement.


CARACTÈRE
Vous ne la connaissez pas.
Elle a une âme d'acier.
Elle combine le visage de la plus ravissante des femmes
avec le caractère du plus déterminé des hommes.

Sir Arthur Conan Doyle, A Scandal in Bohemia.
-SIRE VON ORMSTEIN.
    Ce n'est pas qu'Irene soit cruelle. C'est seulement qu'Irene est une éternelle gamine qui joue avec le monde l'entourant. Sans la gente qu'elle manipule constamment, elle s'ennuierait. Il lui arrive parfois d'éprouver des scrupules mais elle les rejette au fond de son cœur inatteignable. Elle préfère de loin ressentir l'excitation de l'aventure, du jeu qu'éprouver pitié ou compassion. Inutile, encombrant. Il serait amusant de comprendre le paradoxe qui la lie à la société. Elle joue avec celle-ci, plus particulièrement avec les hommes. Elle heurte aussi, parfois, mais avec toutes les plus belles pincettes du monde. Cependant, étrangement, elle a aussi besoin de cette société, sans quoi elle mourrait. Besoin de son regard, de ses faiblesses. Car la société EST faible à ses yeux. Sa tortionnaire l'est d'autant plus. Comment pourrait-elle renier sa propre nature ? C'est ainsi qu'elle a été faite. Avec ce besoin de s'attacher aux autres pour mieux s'enfuir quand ils sont trop près. D'être vue par tous et de tout voir. Et cela, Irene ne pourra jamais le refréner. Elle se nourrit de cette attention démesurée jusqu'à qu'elle atteigne ce qu'elle appelle "l'overdose sociale". Alors elle va chez elle et s'enferme. Lorsqu'elle ressort, au bout de deux jours ou trois, elle est fin prête à affronter de nouveau ce monstre à un seul regard, un seul visage. La foule.

    La jeune femme doit être une bonne comédienne pour paraître en public. Une très bonne comédienne. Une comédienne perfectionniste qui ne montre jamais aucun signe de fêlure de masque. Se préoccupe du moindre détail car ce sont eux qui font tout. Elle est exigeante, oui. Envers les autres, surtout avec elle-même. L'idée même qu'elle pourrait faire une erreur lui est insupportable. Tout comme le fait de commencer quelque chose sans le finir. Déterminée, elle l'est plus que tout autre. Tirer toutes les ficelles de son existence sans exception aucune, faire ce qu'elle veut quand elle l'entend elle et elle seule. Mettre à terme chaque idée pouvant germer dans son cerveau brillant, quelle qu'elle soit. C'est ainsi qu'Irene vit sa vie. Ainsi qu'elle est, et aussi, parce que c'est ainsi que les choses doivent être. Qu'importe si les autres ne saisissent pas son humeur changeante comme le vent puisqu'ils s'y adaptent. Qu'importe s'ils ne comprennent pas ses lubies puisqu'ils les exécutent sans broncher.

    Ah ! Insondable Irene. Cruelle Irene. Magnifique Irene. Érudite Irene. Brillant de mille feux par sa culture, son intelligence, sa beauté. Qui es-tu lorsque tu émerges du petit matin, de tes paradis nocturnes ? Tu es l'ombre alors qu'ils te veulent dans la lumière. Alors tu t’exécutes mais seulement aux lumières artificielles. Voilà tout. Et alors, tu saisis. Que tout n'est que fichus compromis, en fin de compte. Et qu'est ce que le compromis ? Des mots faciles, des mots fragiles. Ma chère Irene. Un jour, il faudra retirer le masque. Dévoiler ton visage au reste du monde. Et comprendre. Comprendre que tu n'es qu'un être humain. Apprenant à tomber. Et que tu n'as rien à quoi te raccrocher sinon tes faux semblants.


SES RELATIONS

    © coloryourdreams.

      SHERLOCK HOLMES. &Dr. JOHN H. WATSON.Depuis qu'elle est arrivée en ville, Irene ne s'était intéressé à presque rien. Si ce n'est les lumières de Londres et les bords de la Tamise. Depuis qu'elle connait l'existence de ce duo si atypique, les choses ont changé. Elle a même achetée une connexion internet pour pouvoir lire le blog du Docteur et éplucher le site du détective consultant. Irene leur porte un certain intérêt et la sensation que quelque chose de nouveau et d'excitant pourrait se produire si elle avait la stupidité de chercher à les voir est alléchante. Elle aime être stupide, parfois.




Dernière édition par Irene Adler le Jeu 18 Aoû - 17:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.flavors.me/doomsdayholmes
Irene Adler
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Irene Adler

•Messages : 121
•Né(é) le... : 17/12/1978
•Arrivé(e) le... : 16/08/2011
•Âge : 40
•Réside à... : Briony Lodge, Serpentine Avenue - St John's Wood.
•Fiche : the woman.
•Thème : irene's theme.

ID.
☂ Profession: chanteuse & other stuff.
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Mer 17 Aoû - 8:31

HISTOIRE
Ça n’est pas ta faute, c’est Ton héritage,
Et ce sera pire encore, quand tu auras mon âge,
Ça n’est pas ta faute, c’est ta chair, ton sang,
Il va falloir faire avec, ou plutôt sans.

Ton Héritage.
-BENJAMIN BIOLAY.


    oh lord, please don't let me be misunderstood.
    "Qui est-ce ?
    - Les Adler. Des gens bien friqués mais désespérés.
    - Pour quelle raison ?
    - Leur fille n'a aucune notion des conventions. Pas plus tard qu'hier, elle a été aperçue avec le petit Damian...vous savez...
    - Oh doux Jésus..."


    Des rumeurs fondées confiées entre deux voisines de pallier. Des rumeurs que tout le monde pouvait confirmer. Irene Adler était la fille de deux avocats qui s'étaient rencontrés à la barre. Mais elle ne supportait pas une seule seconde de rester dans sa demeure. Jusqu'à ses quatorze ans elle fit vivre un enfer à ceux qui l'avaient mis au monde. Jouant l'aventurière dans le bois de Mr. O'Donnel, revenant trempée jusqu'aux os de champ de Mr. Zuivere. Ces "conventions" comme ils aimaient à les appeler, elle en n'en avait cure, justement. Pour Arthur Adler Jr., c'était impossible à concevoir. Pour cet homme qui avait été élevé dans l'esprit si étriqué de la noblesse et de la défense, voir sa descendance lui faire honte à ce point là était difficile, très difficile à avaler. On l’appelait souvent. Sa fille n'allait pas à l'école, sa fille faisait des bras d'honneurs aux surveillants, sa fille coupait les cheveux à ses camarades de classe. Sa fille fichait tout en l'air, mais on lui pardonnait tout. Parce que lorsque cela l'arrangeait, Irene pouvait faire moultes courbettes et sourires enjôleurs. Sourires qui convenaient parfaitement à son visage d'ange, dissimulant et la douleur et les mauvaises intentions.

    Ses parents redoutaient presque de revenir à la maison et se demandaient, parfois, s'ils ne préféraient pas leur travail. Pour leur enfant, la question ne se posait pas. Stéréotype effrontée de la petite fille abandonnée par des parents pris par leur travail. Travail qui ramenait de quoi combler matériellement une gosse paumée. Stéréotype de cette même enfant qui voyait le reste du monde comme un refuge. Sa gouvernante comme une mère. Et sa demeure comme une prison. Ce n'était pas son élément, ça, non, sa vie. Elle, elle était une aventurière et personne n'avait le droit de lui dire le contraire. Elle avait dans l'intention de devenir pirate ou détective.
    C'est ainsi qu'Irene Adler vécut jusqu'à ses quatorze ans vous ais-je dit. Parce que quand les choses décident de se casser la tronche, elles ne font pas semblant. Et c'est ce qui se passa. Les choses s'effondrèrent comme un vulgaire soufflé retombant lamentablement. Comme un enfant s'écrasant sur l'asphalte et appelant ses parents, en pleurs. N'ayant pas compris qu'ils ont cessé de l'entendre depuis bien longtemps.


    nobody sees how it feels.
    nobody sees how it hurts.
    "Je ne comprends pas.
    - Miss Adler, il n'y a rien à comprendre...votre mère a été assassiné par un homme qu'elle avait mis sous les - verrous et les choses sont ainsi.
    - Pourquoi ?
    - Peu importe pourquoi. Votre mère n'est plus et vous avez des responsabilités à assumer. Car vous allez devoir vivre avec cela.
    - D'accord."


    Accepter. Se résigner. La fermer. Courber l'échine. A quatorze ans, on ne fait pas ce genre de choses. Mais Irene fut bien forcée d'apprendre à s’exécuter. Il n'y avait pas de raison à cela. Parfois les choses ne veulent plus fonctionner et décident de faire dévier votre route. Et vous ne pouvez rien contre cela. Vous devez alors serrer les dents et continuer. Même si votre costume est en miettes. Même si ça finira par vous tuer.

    On aurait pu croire, ici-bas, que la petite Adler se montrerait plus indisciplinée qu'elle ne l'était déjà à cette annonce. A la grande surprise de tout le monde, son père, pour commencer, ce fut le contraire qui se produisit. A ses yeux, le monde extérieur en qui elle croyait, venait de la trahir. Et aux yeux de son père, elle devint parfaite. La vérité est, évidemment, plus douloureuse à entendre. Irene devint insensible à tout. Comme si la mort l'avait anesthésiée de toute émotion. Ses sourires devinrent faux, donc, plus fréquents. Ses larmes ne coulèrent plus. Sa rage fut étouffée au fond de son être. Elle ne s'autorisait à ressentir que lorsqu'elle était dans sa chambre, le violon dressé par ses doigts et sa voix, par la même occasion. Son père ne passa pas à côté et l'inscrivit dans une école privée de haute renommée.

    Une élève brillante. Elle plaisait dès le premier regard, envoûtait dès la première note etc...Pourtant on la surnommait Ice Queen. Car Irene n'avait de cœur pour aucun homme qui, en s'approchant trop près de sa personne finissait toujours par se brûler les ailes. Lorsqu'elle était enfant, elle avait plaisir à les aimer, pourtant. A mesure que les années passaient, elle comprit quelque chose qu'elle avait été en mesure s'esquisser durant son enfance. Manipuler était aisé à qui en avait la carrure. Le génome humain pouvant faire preuve d'une rare stupidité lorsqu'on lui présentait une belle esthétique et un bel esprit. Elle développa donc une culture très hétéroclite, lui permettant ainsi d'être remarquée dans n'importe quel milieu. Même si elle ne quittait jamais les hautes sphères de la société, elle avait espoir que cela pourrait lui être utile. Et cette capacité d'adaptation, cette façon si subtile d'évoluer, de se déguiser presque dans une société qu'elle avait apprit à détester, paya.


    vai vedrai follia dell'uomo.
    "Qui est-ce ?
    - Irene Adler. Un bijou. Une perle rare de la musique. Certains disent qu'elle fut une enfant abominable. Je n'y crois pas une seule seconde, voyez comme elle brille."


    A la grande fierté de son père -remarié entre temps et ayant perdu toute illusion de la voir un jour dans un tribunal- elle gravit des échelons artistiques pour se produire de façon internationale. Parcourant les continents, tout lui était permis. Loin de son père, de ses yeux pesants. Loin des idéaux de sa jeunesse, proche, parfois, d'une forme de folie. Être aimée d'une façon si inconditionnelle n'est pas bon pour la santé, détrompez vous. Elle foula le sol de la Scala de manière triomphante. S'offrit le privilège d'être Prima Donna à l'Opéra de Varsovie.

    Mais tout ceci. Elle s'en fichait éperdument. Tout comme elle se fichait totalement des hommes qui pensaient entrer dans son univers qu'elle jetait par dessus bord au moindre signe d'engagement. Ce n'est pas qu'elle fut mauvaise, c'est seulement qu'il lui était impossible d'aimer sans limites, à en perdre haleine, de plonger dans le grand bain de l'amour et de s'y noyer. C'était bien trop effrayant, bien trop ennuyant. Cela marquait la fin de son indépendance à ses yeux.

    Non pas mauvaise, donc. Juste lâche et indomptable. Trop vive, trop brillante. Elle ne pouvait pas s'empêcher, aussi, de voir tous leurs défauts. De leur faire part. Puis, de les blesser et souvent de se blesser aussi. Et jeter. Jeter tout ce qu'elle aimait avant que quelqu'un ne se décide à le faire. Avant qu'on ne découvre son âme toute de glacé vêtue. Et continuer, partir à l'autre bout du monde une énième fois pour oublier d'où l'on vient. Sombrer, en silence toujours, dans une douce folie. Prouvée par l'odeur de l'absinthe abandonnée dans une chambre d'hôtel. Par les crises multiples d'une diva sur un serviteur quelconque.

    Plus la notoriété se fit grande, plus Irene se détesta. Les titres qu'elle sortait étaient moins inspirés pour elle, rarissimes selon le public. Les tonalités, elles, demeuraient sombres, toujours plus. Résonnant dans un écho presque funeste au sein d'un Opéra quelconque. Son père voulait la perfection, il l'obtint. Mais à un prix défiant toute imagination.


    there's a time for all.
    and I think yours has been.
    "Je ne comprends pas.
    - Il n'y a rien à comprendre Adam. Je pars, il faut l'accepter, c'est tout."


    Cette nuit là, la colère du manager d'Irene résonna longtemps. Dans quelques minutes, elle devait se produire à l'Opéra de Paris. Le monde qui l'attendait était important, comme à son habitude. Des français, des suisses, des italiens...et son père. Son père dont elle ne vit pas le sourire s'effacer lorsque le rideau s'ouvrit sur Adam Stiller qui annonçait qu'Irene Adler ne se produirait pas. Qu'elle était partie. Que c'était fini.

    On aurait pu dire que cela la travaillait depuis longtemps, qu'elle avait tout préparé. Mais c'était faux. Irene avait juste fait une overdose de la scène mondaine, de cet univers dans lequel elle était forcée de se mouvoir depuis la mort de sa mère. Prétendre finirait par la tuer, elle le savait, et elle en avait assez. Elle ne voulait pas finir comme ses géniteurs, happée par son propre boulot. Alors, tout de suite, maintenant, il fallait changer de cap, mourir un autre jour. Relever la tête. Ne plus jamais se résigner. Et c'est ce qu'elle fit.

    Elle avait parcouru le monde durant des années. Mais ce soir là, c'est à Londres qu'elle accosta. Londres, une ville qu'elle détestait. Une ville qu'elle apprendra à aimer, à défaut d'avoir pu aimer le reste de la terre.





TEST DE RP
Quelle puissance es-tu, toi qui, du tréfonds,
M'as fait lever lentement
Du lit des neiges éternelles ?

William Purcell, King Arthur.
    Épuisée. Elle était épuisée. Elle ne saisissait pas vraiment pourquoi elle faisait cela, peut-être parce qu'elle était masochiste. Ou qu'elle avait lapidé tout son argent en achetant cette maison et en se faisant une garde robe digne d'une londonienne lambda par excellence. Et qu'à présent, il lui fallait manger. Oui, travailler dans une librairie nocturne était compréhensible. Elle avait passé des années à travailler seulement la nuit, se produire la nuit, vivre la nuit. Dormir la journée. Cela était donc normal. Mais aller se produire dans des bars miteux, cela l'était moins. La vérité c'est qu'elle ne pouvait pas se passer de chanter. De jouer. Elle s'était cependant fait la promesse de ne jamais refouler le sol d'un Opéra.

    Depuis qu'elle était à Londres elle s’enivrait de son atmosphère si unique. Elle apprenait à aimer cette ville, sa population. Personne ne la connaissait ici-bas, seules les hautes sphères auraient tourné la tête vers elle. Mais les hautes sphères ne se rendaient pas dans des bars sentant l'urine et dans des librairies ouvertes la nuit. Bien-sûr, son portable n'avait eut de cesse de sonner. Alors elle l'avait tout simplement jeté. Changé de numéro, changé de vie. Et puis, vêtue comme elle était, c'est à dire normalement, elle était bien heureuse que son père ne l'ait pas croisé. Il aurait eu une crise cardiaque. "Mon dieu Irene. Tu es normale !". aurait-il dit en se tenant la poitrine. Elle avait appris, avant de se couper de son monde d'"avant", qu'elle avait à présent une demi-sœur, issue du second mariage de son père. Grand bien lui en fasse, s'il pensait que cela la ferait revenir, c'était tout le contraire dont elle avait envie.

    Être l'aîné de quelqu'un. Très peu pour elle. Cette petite venue au monde portait le sang de sa belle mère. Pas de sa mère. C'était suffisant pour lui tourner le dos. Suffisant pour n'en avoir rien à faire. Elle soupira sans même s'en rendre compte. C'était devenu son tic favori depuis qu'elle était arrivée. Elle s'avachit sans grâce sur le canapé et alluma la télévision en se demandant quelles bêtises la BBC pouvait-elle passer à...cinq heures du matin. Ah. Première Édition du journal. Intéressant.


    "Inspecteur Lestrade, Inspecteur ! Pouvez vous nous confier que sans l'aide de Sherlock Holmes, le tueur en série n'aurait pas été arrêté ?" un homme aux cheveux poivre et sel tenta de repousser un journaliste. Celui-ci n'en démordit pas et réitéra sa question. "Techniquement, il n'a pas été attrapé, puisqu'il est mort. Maintenant si vous voulez bien me laisser passer..." Mais déjà Irene n'écoutait plus la suite. Elle avait croisé ce nom sur le journal fait de papier qu'elle prenait plaisir à s'acheter dès que l'occasion se présentait. Seuls quelques mots provenant du téléviseur lui parvinrent tels que "Docteur Watson", "Génie" ou "Détective consultant".

    Bien qu'Irene n'appréciait pas internet et tout ce qui s'y rattachait, elle regretta de ne pas avoir quelque chose sous la main pour obtenir des informations supplémentaires sur les deux hommes qui semblaient travailler de paire depuis quelques temps. -John Watson et Sherlock Holmes- disait son écran. Ses lèvres fines s'étirèrent dans un sourire rare, parce qu'il était vrai. Un sourire du à la sensation qui s'était frayé un chemin jusqu'à son cœur.

    Oui. Le sentiment était reconnaissable entre tous, et elle l'accueillait comme un vieil ami. Il avait attendu, hibernant au creux de son être. L'excitation. D'une nouvelle aventure. Car quoi qu'on en dise, Irene était une aventurière, et elle ne pourrait jamais le refréner. Quand bien même cela faisait dix-huit ans qu'il s'était tu.



(C) TUMBLR - PAPERDREAMS - CRYSTALCOCAINE.


Dernière édition par Irene Adler le Sam 7 Avr - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.flavors.me/doomsdayholmes
Irene Adler
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Irene Adler

•Messages : 121
•Né(é) le... : 17/12/1978
•Arrivé(e) le... : 16/08/2011
•Âge : 40
•Réside à... : Briony Lodge, Serpentine Avenue - St John's Wood.
•Fiche : the woman.
•Thème : irene's theme.

ID.
☂ Profession: chanteuse & other stuff.
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Jeu 18 Aoû - 17:52

Je pense avoir terminé mais je pense aussi que c'est vraiment, vraiment à chier sans vouloir être crue. C'est juste que je n'ai pas l'habitude de ce genre de fiche et par conséquent je comprendrais s'il y a des choses à rectifier. Je me sentais avec trop de libertés étant donné que les catégories étaient assez simples et il m'était difficile d'organiser mes idées...j'espère ne pas avoir déçu. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.flavors.me/doomsdayholmes
Sherlock Holmes
Admin | The high-functioning Sociopath
Admin | The high-functioning Sociopath
Sherlock Holmes

•Messages : 306
•Né(é) le... : 06/01/1977
•Arrivé(e) le... : 19/09/2010
•Âge : 42
•Réside à... : 221b Baker Street
•Fiche : Boredboredbored...
•Thème : I'm clean !

ID.
☂ Profession: Détective Consultant
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Jeu 18 Aoû - 22:00

Bien le bonsoir,

Bon, John étant absent pour l’instant, je m’occupe donc de ta fiche.
Je trouve ta Irene Adler très, très réussie surtout si on prend en compte la liberté que laisse le personnage et ses multiples contraintes, en plus du manque d’informations. Mais elle est creusée, réfléchie, et se rapproche très bien de la Irene de Scandal in Bohemia. Donc de mon point de vue, la structure du personnage est nickel.
Pour le style, y a trop peu de fautes pour que je rechigne dessus et le style est tout à fait agréable, en plus des lignes qui sont respectées sans aucun mal.

Tu es donc validée~
Penses juste à faire un topic pour archiver tes RPs ici (la fiche des liens est facultative) et également une demande de rang ici pour que je puisse t'ajouter définitivement à ton groupe.

Bon jeu parmi nous ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-padaway-of-life.tumblr.com/
Irene Adler
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Irene Adler

•Messages : 121
•Né(é) le... : 17/12/1978
•Arrivé(e) le... : 16/08/2011
•Âge : 40
•Réside à... : Briony Lodge, Serpentine Avenue - St John's Wood.
•Fiche : the woman.
•Thème : irene's theme.

ID.
☂ Profession: chanteuse & other stuff.
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Ven 19 Aoû - 7:10

Eh bien pour commencer, merci ! Comme je le disais à Sebastian, je ne m'attendais pas vraiment à être validée, je trouvais que c'était vraiment...euh. De la crotte en conserve. J'avais peu d'éléments comme tu l'as souligné pour construire un personnage. Il me fallait faire ce que j'aime usuellement, improviser, rentrer dans la peau et faire à l'instinct. Mais en me relisant je trouvais toujours des problèmes. Je me disais "nooon. Je peux pas lui faire avoir une famille comme ça", "noon je peux pas la faire avoir une carrière comme ça.", "pfiouuuu le caractère que je lui ai fait est vraiment nuuuul." etc. Je savais aussi l'importance que ce personnage a pour toi comme je savais l'importance du personnage tout court. En voyant que tu avais répondu ce matin je me suis dit "Eh voilààà, tu vas être viré bien en beauté parce que t'as vraiment fait de la crotte." Mais je vois que ce n'est pas le cas...alors je ne peux que te dire merci. Very Happy

J'espère ne pas te décevoir en Rp, il faudra que nous discutions de cela par MP Very Happy Je vais donc, de ce pas, m'intégrer en faisant mes fiches de lien/rp et une demande de rang. :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.flavors.me/doomsdayholmes
Sherlock Holmes
Admin | The high-functioning Sociopath
Admin | The high-functioning Sociopath
Sherlock Holmes

•Messages : 306
•Né(é) le... : 06/01/1977
•Arrivé(e) le... : 19/09/2010
•Âge : 42
•Réside à... : 221b Baker Street
•Fiche : Boredboredbored...
•Thème : I'm clean !

ID.
☂ Profession: Détective Consultant
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Ven 19 Aoû - 8:46

On va dire que j’ai nettement plus regardé le caractère et le physique. Pour l’histoire et le Test-RP, je ne pouvais pas trop juger au contexte en me demandant sans arrêt ce détail me dérange un peu… Et en même temps, il est plutôt plausible, ect., donc j’étais assez perdue moi aussi. Au final, j’ai surtout jugé au style à partir de là et je trouvais que tu semblais tout de même à l'aise.

C'est pour ça que je pense honnêtement que tu t’en sortiras en RP (et puis, faut le temps d’intégrer le personnage, évidemment que ça ne vient pas de suite, surtout avec Irene) Smile

(Et on se contacte par MP sans soucis !)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-padaway-of-life.tumblr.com/
Irene Adler
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Irene Adler

•Messages : 121
•Né(é) le... : 17/12/1978
•Arrivé(e) le... : 16/08/2011
•Âge : 40
•Réside à... : Briony Lodge, Serpentine Avenue - St John's Wood.
•Fiche : the woman.
•Thème : irene's theme.

ID.
☂ Profession: chanteuse & other stuff.
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Ven 19 Aoû - 8:51

Embarassed Oui je suis à l'aise, c'est juste que je peux pas m'empêcher de toujours me remettre en question donc c'est quand je termine le truc que je le déteste mais je me dis "bon ce qui est fait, est fait." Laughing Je vais donc tenter de me la rentrer dans la peau mais je pense que j'ai bien intégré la chose.
Ça sera avec plaisir. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.flavors.me/doomsdayholmes
Sebastian Moran
Criminel | The second most dangerous man in London
Criminel | The second most dangerous man in London
Sebastian Moran

•Messages : 179
•Né(é) le... : 04/04/1978
•Arrivé(e) le... : 27/12/2010
•Âge : 40
•Réside à... : Mayfair
•Fiche : Little red dots
•Thème : On ne rit pas ♪

Tout à fait. Parfait illustration de son job ♫

ID.
☂ Profession: Homme de main (du seul criminel consultant au monde)
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Ven 19 Aoû - 9:46

;_; I'm so happy. J'adore ta fiche, de A à Z.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alastella.tumblr.com/
Irene Adler
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Irene Adler

•Messages : 121
•Né(é) le... : 17/12/1978
•Arrivé(e) le... : 16/08/2011
•Âge : 40
•Réside à... : Briony Lodge, Serpentine Avenue - St John's Wood.
•Fiche : the woman.
•Thème : irene's theme.

ID.
☂ Profession: chanteuse & other stuff.
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Ven 19 Aoû - 10:21

I love you merci. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.flavors.me/doomsdayholmes
Sebastian Moran
Criminel | The second most dangerous man in London
Criminel | The second most dangerous man in London
Sebastian Moran

•Messages : 179
•Né(é) le... : 04/04/1978
•Arrivé(e) le... : 27/12/2010
•Âge : 40
•Réside à... : Mayfair
•Fiche : Little red dots
•Thème : On ne rit pas ♪

Tout à fait. Parfait illustration de son job ♫

ID.
☂ Profession: Homme de main (du seul criminel consultant au monde)
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Ven 19 Aoû - 10:52

On devrait arrêter, là, Madame. James va finir par être jaloux.

(Je pressens un rp dans un futur plus ou moins proche ♥)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alastella.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Ven 19 Aoû - 10:54

(retourne chasser tes tigres dans la jungle casanova)

Très belle fiche au passage *_*
Revenir en haut Aller en bas
Irene Adler
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Irene Adler

•Messages : 121
•Né(é) le... : 17/12/1978
•Arrivé(e) le... : 16/08/2011
•Âge : 40
•Réside à... : Briony Lodge, Serpentine Avenue - St John's Wood.
•Fiche : the woman.
•Thème : irene's theme.

ID.
☂ Profession: chanteuse & other stuff.
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   Ven 19 Aoû - 16:00

SEBASTIANEt je ne voudrais pas mourir dans d'atroces souffrances tu comprends. Laughing Oh oui I love you ma boîte MP est ouverte, on peut discuter éventuellement d'un lien de base qu'on développerait en RP. Very Happy
JIM FROM THE HOSPITAL Merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.flavors.me/doomsdayholmes
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.   

Revenir en haut Aller en bas
 

ADLER ▼ she is always the woman. in his eyes she eclipses and predominates the whole of her sex.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock 21st Century :: Entrer dans la peau du personnage :: Formulaires d'inscription :: Fiches validées - Civils-