Sherlock 21st Century

Forum RPG inspiré par la série Sherlock de la BBC
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Emily Weilant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emily Weilant

avatar

•Messages : 4
•Arrivé(e) le... : 02/04/2012
•Fiche : [url=LIEN DE LA FICHE]BLAH[/url]
•Thème : [url=LIEN]BLAH[/url]

ID.
☂ Profession: Journaliste
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Emily Weilant    Mar 3 Avr - 21:19

Must be so boring in that little head of yours !



Nom : Weilant
Prénom(s) : Emily
Sexe : Féminin
Date et lieu de naissance : 14 Novembre 1986
Groupe : Civils
Métier : Journaliste
Ft Monica Bellucci.





Physique
Un minimum de 12 lignes soit 230 mots

( Votre avatar ne vous rend pas justice, décrivez vous en détails : la couleur de vos cheveux, votre style vestimentaires, vos tatouages ... Evitez de faire un vulguaire catalogue.

Cher journal (intime) ! Je suis Emily et pour mieux me connaître (ou peut-être apprendre à me connaître) on m'a conseillé de rédiger un journal. Je vais donc commencer par me décrire physiquement.

Tous d'abord tu dois savoir que je ne suis pas bien grande, je ne mesure que 1,65m, mais j'arrive à atteindre une taille plus honorable grâce aux chaussures à talons, chaussures que je ne porte jamais (ou alors très rarement) puisque mon travail m'oblige à arpenter la city du matin jusqu'au soir, pas facile de s'occuper de la rubrique criminalité dans un journal de renom ! Au moins, ça fait du sport et cela aide à tenir la ligne ! Eh oui, pour moi, pas de régime avant l'été, je ne pèse que 54kg et je porte du 36 en pantalon (remarquez, ça dépend des marques !), pour continuer dans mes mensurations (J'avais complètement oublié combien faisait mon tour de poitrine jusqu'à aujourd'hui!) je fais un 90 bonnet C (en soit la moyenne... Enfin je crois) et en chaussures je ne fais qu'un 36 tout mouillé (je sais cela m'arrange pour les soldes il y a toujours ma taille de pied), hum je crois que j'ai fini pour la description corporelle... Ah non! Un peu plus et j'allais oublier, j'ai une taille fine, si tu veux que je précise, cher journal, mon buste forme un huit avec mes épaules et mes hanches (en définitif cela est aussi pratique pour les vêtements ,car je peux porter ce que je veux, (sauf les grands manteaux !), et pour terminer, je crois qu'il ne me manque plus qu'à décrire ma peau qui est pâle en hiver (en même temps on est à Londre, qui est bronzé en hiver à Londre ? Mise à part la population de couleurs), mais bon, ça va, en été ma peau toute pâlotte se dore toute seule sans que je m'expose vraiment au soleil (Ah si, à la réflexion! Mon travail veut que je sois toujours dehors c'est peut-être pour cela que je bronze vite)... Enfin bref.


Ma couleur de cheveux... (Vraiment, il faut vraiment que je me décrive autant que cela pour un simple.... Journal intime ? Ce n'est pas un peu... Ridicule ? ) Je serais tenté t'écrire « reportez vous à mon image au début du cahier », mais j'ai la vague intuition que quelque chose de mal m'arriverais si je prenais le risque d'appliquer cette phrase... Bon ok, je suis une brune ! Oui une brune sombre comme l'encre de Chine (noir quoi!!) aux yeux noisettes, dorés en amande avec de long cils bruns (il n'y a rien d'extraordinaire à cela hein?), mais il m'arrive de me faire des colorations, alors je suppose que je dois le préciser dans les lignes de ce cahier, alors j'écrirais tous simplement « mardi 24 janvier, je suis allé au supermarché m'acheter une teinture brune, sur le chemin j'ai rencontré ma voisine du palier qui m'a gentiment prévenue de me préparer à la vague de froid qui s'abattra sur Londres la semaine prochaine » ... Hummm je récapitule ce que les filles m'ont conseillée « NOTE TOUS SUR LE CAHIER !»... Alors, j'applique à la règle les bons conseils féminin.

J'ai décrit mon corps... mes cheveux, mes yeux il me reste... Le visage ! Un visage qui est ovale (je crois que c'est cela), mon nez est petit et rebondi (n'oublions pas que tout ce qui est petit est mignon) et après il me reste... La bouche ? Même la bouche je dois décrire ! Alors, comment vais-je faire cela... J'ai envie de tous simplement écrire « ma bouche ressemble à une bouche normale et quelconque, plus exactement, deux lèvres inférieures, en haut et en bas et bien évidemment des dents quand je souris », j'imagine que l'écrire comme cela ne fonctionnerait pas et que de ce fait "adieux les bienfaits du journal intime !". Alors dans ce cas j'approfondis.

Sujet :

Ma bouche ! Elle est... Petite (comme tout le reste) mes lèvres sont... Je serais tenté de dire pulpeuses. Quand je souris cela donne un effet émail diamant, pub Signal,
freedents ! (je vous rassure j'ai était le sosie de sourire d'enfer et victime de raillerie du style « chemin de fer, t'as l'euro-star sur les dents » pendant plus de cinq ans).

Ouf ! C'est fini non ? Tut, tut, tut... Minute papillon... J'ai oublié de décrire (ou plutôt d'expliquer) mon style vestimentaire ! Bon, si je vous dis Lolita, enfin Lolita... Lolita, quand je sors, ou quand je sais que je vais passer une journée au bureau ou qu'il n'y a pas trop de déplacements je m'habille en minette. Sinon j'adopte un style décontracté mais toujours habillé : jean, décolleté, t-shirt, sweat-shirt (quand c'est l'hiver), petit haut court (quand les beaux jours sont au rendez-vous) chemise, le tailleur de travail (quand il y a une visite importante, ou une grosse affaire)... Les chaussures ? Pour ça j'assure ! Les basket c'est le must pour ce job ! Néanmoins, je garde toujours une jolie paire a talon (ou ballerine), juste au cas ou hein ! Ne voyez pas en moi une folle de la godasse ! (en fait si mais... je me soigne, d'ailleurs c'est pour cela que j'ai un journal où je note mes confidences)...

Bon je crois que c'est terminé pour la description...


Caractère
Un minimum de 12 lignes soit 230 mots

Peste : 1. Maladie épidémique contagieuse.
2. Personne ou chose ( à l’occurrence pour ce cas-là une personne ) nuisible, pernicieuse.

J'aurais pu terminer sur ces quelques mots, mais... Je crois que ça ne fonctionnera pas, alors je vais argumenter. Étant donné que mon métier est journaliste (et non je n'accuse pas ma fonction de journaliste, d'être la cause de tous mes défauts!!!) il était vital que je sois un minimum teigne et fouineuse, rien que pour pouvoir trouver des sujets alléchants ou des précisions sur une affaire, de nos jours c'est compliqué de satisfaire les lecteurs du Time, de plus avec l'internet, il faut vraiment avoir THE new ! Bref... J'ai vécu mon enfance dans les quartiers populaires de Londres donc, il m'arrive d'être vulgaire dans mon langage ou dans mon comportement, mais attention, je ne suis pas une sauvageonne, je sais me tenir ! De plus, malgré ce que mes collègues peuvent dire, je suis une fausse brute, on pourrait croire que je suis une personne qui répond au quart de tours, en définitif je suis simplement imprévisible... Exemple: Un thermomètre, plus il fait chaud plus le mercure monte en degrés... Et bien, moi et ma colère c'est la même chose, plus on m'agace, m'ennuie etc. Et plus ma tentions grimpe (je suppose que cela doit être pareil pour tout le monde) le hic, si je puis le dire comme ça, c'est que j'oublie de prévenir quand quelque chose me perturbe. De ce fait, quand le mercure atteint le bout du thermomètre ma colère explose. De plus j'aime me défouler sur un clavier d'ordinateur (combien en ai-je explosés? Cinq depuis mes débuts).

A part cela je crois être une agréable jeune femme, j'ai souvent la pêche et je suis toujours partante pour faire la fête ou de nouvelles rencontres, de ce fait, je conclue que je ne suis pas du tout réservée ou refermée sur moi-même...Quoi que... Il y a des périodes où je me chope un bon petit coup de spleen (c'est comme la grippe ça, une fois que tu l'as, tu en souffres jusqu'à la racine des cheveux), dans ces cas-là j'ai mon propre remède : restais des jours à ne rien faire, à buller sur le sofa de mon loft, à manger des crèmes glacées, à fumer des choses illicites, à regarder des films bidons... Mes amis me disant imprévisible, pour ma part j'utiliserais plus le mot lunatique (sans en abuser... C'est possible ça ?). Heureusement que la gentillesse est une de mes caractéristiques, au moins ça. Que pourrais-je dire de plus... Je suis une bosseuse au travail, mais une feignante pour les histoires de cœur (c'est parce que je suis un vrai cœur d'artichaut, je l'avoue). Tant que la solitude règne dans mon cœur tous, pas d'inquiétude ! Tout beigne ! Et puis je l'avoue, hors de question de m'encombrer avec ça, pas le temps ! Pas l'envie ! Pas de motivation ! Trop la trouille ! Quoi que l'on ne peut pas dire que je suis une trouillarde, mais sur certaines choses je reste distante. En vérité quand je perds le contrôle d'une situation, c'est précisément à ces moments-là que je perds mon sang froid (si si si) ! Je suis une calculatrice, ajouter une erreur de calcul à mon équation et c'est la panique total (mais les femmes sont toutes comme cela n'est-ce pas ? A voir le monde comme un vaste échiquier) et puis j'ajouterai que je suis aussi une... Manipulatrice (peut-être), mais attention! Je ne manipule pas n'importe qui pour n'importe quoi, sinon, c'est beaucoup trop chiant.

Bon, il me semble que cette description soit correcte non? Si je dois ajouter quelque chose, je le ferais s'en doute plus tard .


Passons...


(N'oubliez pas que nous avons des qualités, mais également des défauts. Évitez également le style "notes de course")

Ses relations :
(Sa famille, des collègues, des amis, des ennemis... ?)

La famille :

Ma mère était d'une famille originaire d'Italie, mais elle a vécu toute sa vie en Angleterre, elle s'appelait Vera Capecci, elle travaillait dans la police et il me semble qu'elle avait un poste plutôt bien placé, elle est décédée quand j'avais 12 ans, la cause : Suicide.

Mon père, James Weilant, un écrivain anglais, toujours en déplacement pour des raisons que l'on n'a jamais vraiment abordé lui et moi... Je ne le connais pas vraiment et il ne me connait pas non plus, c'est une personne trouble et insaisissable. Oh! Il m'adore (même si on se voit jamais)..... Plus rien à dire sur lui... Je passe. Ma tante, Mildrey Weilant s'est chargée de moi après la mort de ma mère, je l'aime beaucoup, grâce à elle je suis devenue une sacrée fouineuse, elle est actuellement hospitalisée (une santé fragile) .


Mes collègues :

Il y a Jennifer, qui est sympathique mais collante, Henry, plutôt sympa, mais trop geek à mon goût... Faut qu'il déconnecte un peu, mon amie la plus proche est Naomi, agréable et charmante... Et puis il y a tous ceux qui travaillent au journal... La liste est longue...


Mes ennemis :

Ils sont nombreux... Par exemple, prenez tous les journalistes des journaux adverses, vous voyez le paquet? Donc pour cela non plus... Aucune liste . Cela me parait correct ainsi.


Histoire
Un minimum de 20 lignes soit 400 mots

Per me si va nella città dolente,
per me si va ne l'etterno dolore,
per me si va tra la perduta gente,
Giustizia mosse il mio alto fattore :
fecemi la divina podestate,
la somma sapïenza e 'l primo amore.
Dinanzi a me non fuor cose create
se non etterne, e io etterno duro.
Lasciate ogne speranza, voi ch'intrate.

Par moi on va vers la cité dolente;
Par moi on va vers l'éternelle souffrance;
Par moi on va chez la race damnée.
La justice inspira mon noble créateur.
Je suis l'œuvre de la Puissance Divine,
de la sagesse suprême et de l'Amour primaire.
Avant moi, rien ne fut créé,
sinon d'éternel. Et moi, je dure éternellement.
Abandonnez tous espoir, vous qui entrez ici.

« La divine comédie, l'enfer Chant III » Dante.


Ici est la première page de mon journal (intime), et pour l'innover j'ai pris la décision d'y coucher mes premiers écrits sur mon histoire personnelle... Bien évidemment ce ne sera qu'un court aperçu, une sorte de résumé très court et abrégé.

*******
Rien ne servirait de décrire ma petite enfance, elle a été normale. Je n'aurais qu'un seul point à détailler. Après la mort de ma mère ,à l'âge de mes 8 ans, mon père et moi sommes retournés au '' pays '' où avait vécu ma défunt mère, l'Italie, plus exactement la Sicile. Je me souviendrais toute ma vie des étés méditerranéens, les cigales, le vent chaud, la terre asséchée et le parfum du thym et du romarin séchés par le soleil brûlant... Je me remémore encore les après-midis passés ,avec mon père et ma grand-mère sicilienne, à vadrouiller dans la colline sauvage... Mes longues promenades sous l'astre lumineux qui se terminaient à l'ombre des pins, ou près d'un ruisseau fougueux. A la belle saison le village où j'habitais organisait des fêtes grandioses où tous les villageois se côtoyaient joyeusement en dansant et en chantant les refrains classiques de mon pays maternel, belle époque tendre et paisible qui me laisse un souvenir indélébile, je suis à jamais marquée au fer rouge par ces temps révolus.

Ainsi donc, à l'âge de mes 14 ans je rentrais en Angleterre, qui m'accueillit avec la grisaille, la tristesse de la pluie et la monotonie des jours ennuyeux... Le climat humide et froid, à l'opposé de celui de mon île, m'a fait haïr cette nouvelle terre et ses habitants que je voyais comme étant ''l'ennemi'' , il n'en était rien... Mais l'atmosphère lugubre et triste me donnait l'impression de mourir à petit feu. Tout était différent, j'avais l'impression d'être étrangère à la société anglaise, je fus obligée de modifier mon caractère et ma façon d'être pour pouvoir être conforme à la ville de Londres et ses mœurs, car vous le savez sûrement aussi ,mais la minorité doit se soumettre à la majorité... C'est donc dans mes années d'adolescente que je compris à quel point j'avais été heureuse et que maintenant, tout allait basculer, mais en bien? Ou en mal?

A 17 ans, j'avais depuis longtemps balayé l'horreur viscérale que je ressentais pour Londres j'avais même commencé à apprécier la mystique et le sacré de cette grande ville. Je lui découvris des charmes jusqu'alors insoupçonnés. Tout ça était due à une seule personne, ma tante Mildrey, qui me fit découvrir l'inconnu. Maintenant que j'étais bien intégrée, j'avançais dans les études, je me souviens, au début, je voulais être éditrice ou traductrice, ces deux métiers me tenaient vraiment à cœur . Mais un jour, tout s'échappa et s'envola en mille fragments. Alors que j'étais sortie avec des amies fêter l'été et ses beaux jours, un incident grave se produisit un homme se fit tuer et c'est moi, qui l'avais tué... Nous étions tous ivres mort et chacun de nous s'était séparé pour rentrer chez nous. Moi et une amie nous nous retrouvâmes seule et un homme nous accosta. Au début tout était normal ,mais très vite la situation dégénéra, il me frappa avec violence, sous les yeux effrayés de mon amie qui en profita pour s'échapper et prévenir la police. Mais il me fallut moins de temps pour rejeter l'animal et que celui-ci fasse une très mauvaise chute qui lui coûta la vie... Quelque mois plus tard, je me retrouvais en procès pour meurtre sans préméditation...

Je me souviendrais toujours de cette période-là, moi qui avait pressenti un changement dans ma vie, il fut brutal. L'affaire ne fut que très peu médiatisée, car il n'y avait rien de bien intéressant, dès le début on m'avait assuré que je gagnerais l'enjeu et que je serais très bientôt libre. Mais, je me souviens encore de la hargne du procureur... Il m'avait posé tout un tas de questions sur mon intégrité et parfois même, des questions beaucoup plus intimes. Pour moi, j'avais été profondément humiliée et choquée... Je ne comprenais pas cette acharnement injuste et déplacé... Plusieurs fois je fus tentée de lui répondre violemment ou de lui expliquer certaines choses, mon point de vue sur les événements, mais je savais que cela n'aurait fait qu'aggraver la situation... Alors, je me suis tu. Jusqu'à ce que je n'en puisse plus et que je plante mon regard dans ses yeux de fouine et que je lui réponde « Non monsieur, je ne regrette pas et je ne regretterais jamais mon ''crime'' !»... Le verdict tomba en deux jours... J'ai était jugée non coupable, néanmoins on me força à prendre des rendez-vous chez un psychiatre, une fois par mois... Pour moi il me semblât que je n'en avais aucunement besoin.

Les années passait, s'écouler, glissées, les études avançaient, les premiers stages entant que journaliste... La vie continuait son train paisible... Enfin paisible. Ce ne fut qu'à l'âge de 22 ans que jus mon premier article de crime dans un petit journal. À la fin de cette même année je partais pour aller travailler dans un journal beaucoup plus reconnue, pour en arriver là où je suis aujourd'hui. Jeune femme travaillant comme une dingue pour un salaire ni extraordinaire ni trop bas, mais suffisamment pour payer ses factures et le loyer du petit studio.


Voilà, c'était les péripéties de mon passer.




TEST DE RP
Un minimum de 13 lignes soit 250 mots

(C'est une partie importante, particulièrement pour les prédéfinis, car on peut évaluer votre niveau.
Manque d'inspiration ? Racontez un souvenir, un passage marquant de sa vie, des réflexions nocturnes, etc... Le contexte ne sera pas jugé.


Aujourd'hui il pleut. Les escaliers sont clissent et les trottoirs inonder, les passent ce cachent dans leurs mentaux ou sous leur parapluie. Je fais un signe de la main et un taxi ce stop. « Islington, British Library » après avoir indiqué ma destination, la voiture ce mit en marche. J'ouvrais le journal à la page météo quand, le conducteur m'interpella « il va encore pleuvoir cet après-midi » je ne pris même pas la peine de lever mes yeux de la page du journal et ne fit qu'un petit hochement de tête en signe d'approbation et de conclusion à la conversation. Arrivais devant le bâtiment de la British Library, je payais le chauffeur de taxi, puis je me dirigeais à l'intérieur à grandes enjambés, la pluie était toujours aussi puissante. Une fois au sec, j'avais arpenter les rayons de livres avant de trouver ce pourquoi j'étais ici. Aussitôt après, je m'installais à une table devant un homme. Je sortais un par un mes accessoires, un carnet de notes, un stylo et mon portable qui servait d'enregistreur, puis ensuite je saluais mon voisin d'en face. « Bonjour, M. Lawrence, cet endroit est bien silencieux, cela vous convient-il ? » pour toute réponse... Un simple oui de la tête et l'interview commença. Au début l'homme qui devait avoir la quarantaine ne me fournissait que des réponses simples et courtes, sans détaillait. Puis petit à petit au fil des questions sa langue se dénoua pour laissait échapper quelques informations sur les causes d'un crime récent. Mais, quand je voulus creusé un peu plus le sujet, le policier ce tût. Alors, un silence s'installa. Un long silence.

« Je crois que c'est terminé » dit-il. Il me sembla que cela était juste. Mais au moment où il allait se lever, ma main vient s'écraser sur la table en bois de la bibliothèque, laissant raisonner un bruit fort et sonore. « Non! Ressayez-vous. » Ordonnais-je d'une voix ferme et dure, « Cela ne vous gène-t-il pas que vous, représentant de la police, restiez inactive face aux agissements de ce criminelle? Quels sont les faits? Où en est l'enquête ? J'exige des informations détailler sur la suite des évènements, de quels droits censurez-vous l'information ?» m'emportais-je en me levant de ma chaise, plutôt précipitamment, car elle alla s'échouer sur le sol, le bruit qu'elle fit rompu définitivement le silence de mort qui régnait dans le bâtiment. Ma voix prenait en décibel et bientôt mes joues ,puis mon visage s'empourprèrent de colère. Une indignation profonde m'envahissait et m'excéder. « Savez-vous combien de temps j'ai mis pour rassembler le peu d'information pour mon article ? Et maintenant vous, à cause de votre entêtement et à votre mutisme, vous allez tous gâcher! Quel égoïsme ! Les citoyens de Londre on le droit de savoir! Et j'ai le devoir de leurs informés des dangers de la capital . » je regardais avec mépris le policier, me disant qu'à cause de personnes comme lui, les populations avancer avec des oeillères sans jamais voir les chemins divergeant. Je me disais que le monde se laissait guider ,gentiment, sans jamais se questionner, ou qu'alors très peu de protagonistes ne réaliser à quel point tous était contrôlé ,où plutôt, tout ce qui est incontrôlable et méconnue est caché au publique!


Maintenant je m'en rendais compte... J'avais compris et je disais haut et fort, je le redirais même encore et encore, inlassablement...J'avais compris et je disais haut et fort, je le redirais même encore et encore, inlassablement... Tous me sembler claire ,maintenant que j'avais ouvert les yeux sur la situation, il m'a semblé me réveillais d'un long sommeil léthargique et je compris que M. Lawrence s'en était aperçu... Il me fixait de ses yeux noirs et mauvais se disant sans doute que j'étais bien folle de courir après l'insaisissable! Mais pour moi cela me paraissait comme étant légitime et logique, mais que voulez-vous... Nous n'avons pas les mêmes jugements des valeurs primordiales! Moi, Emily Weilant, journaliste je connaissais mon devoir, mon travail ,qui est de rapporter les événements, d'éclaircir un peu plus ceux qui sont troubles ,et de soumettre la vérité ou les problématiques aux lecteurs ! De ce fait je dévoilais les chemins cacher par nos oeillères.

Mais encore une fois quelque chose de plus fort et de plus écrasant m'empêcher d'accomplir ce qui est pour moi juste.
Liberté d'expression vaste plaisanterie?
Voilà où m'avait mené cette entrevue... Vers une nouvelle problématique qui n'aboutira à rien, s'en doute jamais jusqu'au bout.
L'homme se leva est parti en vitesse grand V. Me laissant sur ma faim... Mais je le savais maintenant ,qu'il y avait encore beaucoup de choses à chercher et à rapporter. Alors, je me suis levé, j'ai ramassé mes affaires ,en prenant mon temps et je suis sorti.

De hors il pleuvait encore, cela faisait deux heures que je n'avais pas vue le ciel, mais lui le temps... Il n'avait pas changé.


Pseudo : Emily
Âge : 17 ans
Comment avez-vous connu le forum : Google est mon ami <3
Code dans le règlement : Vu par le Doc
Autre chose à ajouter ? Ah, oui, problème de dyslexie, sur tous pour l'orthographe (mais je me corrige)


Dernière édition par Emily Weilant le Mar 24 Avr - 15:52, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John H. Watson
Admin | Dr. Estrangeloved
Admin | Dr. Estrangeloved
avatar

•Messages : 524
•Né(é) le... : 29/07/1975
•Arrivé(e) le... : 19/09/2010
•Âge : 43
•Réside à... : 221B Baker Street
•Fiche : The man in the crowd
•Thème : I'm not your boyfriend !

ID.
☂ Profession: Docteur
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: Emily Weilant    Sam 7 Avr - 14:52

Bonjour,
Concernant ta fiche je vais te demander de laisser les polices normales du forum et de ne pas jouer avec les tailles, merci.
Et ensuite un avatar te sera nécessaire pour la validation, enfin, la dislexie n'excuse en rien les fautes (je connais des personnes qui le sont, je sais de quoi je parle crois moi) une relecture ou même l'utilisation de www.bonpatron.com peut toujours aider.
Voilà ^^

_________________

How to win an argument when you're Martin Freeman? Solution here:
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mooselikejensen.fr
Emily Weilant

avatar

•Messages : 4
•Arrivé(e) le... : 02/04/2012
•Fiche : [url=LIEN DE LA FICHE]BLAH[/url]
•Thème : [url=LIEN]BLAH[/url]

ID.
☂ Profession: Journaliste
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: Emily Weilant    Sam 7 Avr - 15:38

Merci d'avoir validé le mot de passe.

Tout d'abord, je tiens à précisais que je n'utilise pas ma dyslexie comme une excuse et il me semble que j'ai précisé dans mon poste que je me corrige pour les fautes, pour cela j'utilise bonpatron et j'ai justement utilisé ce site pour limiter la casse.
J'ai relu mes textes et normalement cela devrait aller, s'il reste encore des fautes je m'en excuse.

En revanche, je ne suis pas sûr pour les dimensions de l'avatar, j'ai un peu de mal avec ça ^^'


Dernière édition par Emily Weilant le Sam 7 Avr - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John H. Watson
Admin | Dr. Estrangeloved
Admin | Dr. Estrangeloved
avatar

•Messages : 524
•Né(é) le... : 29/07/1975
•Arrivé(e) le... : 19/09/2010
•Âge : 43
•Réside à... : 221B Baker Street
•Fiche : The man in the crowd
•Thème : I'm not your boyfriend !

ID.
☂ Profession: Docteur
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: Emily Weilant    Sam 7 Avr - 16:37

Les dimensions de l'avatar sont bonnes.
Je préfère préciser dès maintenant pour les fautes ^^

_________________

How to win an argument when you're Martin Freeman? Solution here:
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mooselikejensen.fr
Emily Weilant

avatar

•Messages : 4
•Arrivé(e) le... : 02/04/2012
•Fiche : [url=LIEN DE LA FICHE]BLAH[/url]
•Thème : [url=LIEN]BLAH[/url]

ID.
☂ Profession: Journaliste
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: Emily Weilant    Sam 7 Avr - 16:58

Cher administrateur, il n'y aura pas de soucie pour mes fautes ^^, je tâcherais à en corriger le maximum de plus j'ai appris à les corriger de moi-même, car c'est l'idéal pour progresser Wink

Par contre, je ne peux pas garantir la perfection. ><


Dernière édition par Emily Weilant le Sam 7 Avr - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irene Adler
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
Civil | Resplendit à jamais, comme un astre inutile, la froide majesté de la femme stérile
avatar

•Messages : 121
•Né(é) le... : 17/12/1978
•Arrivé(e) le... : 16/08/2011
•Âge : 39
•Réside à... : Briony Lodge, Serpentine Avenue - St John's Wood.
•Fiche : the woman.
•Thème : irene's theme.

ID.
☂ Profession: chanteuse & other stuff.
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: Emily Weilant    Sam 7 Avr - 17:15

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.flavors.me/doomsdayholmes
Kristen A. Markham
Criminel | Le monde est un grand bal où chacun est masqué
Criminel | Le monde est un grand bal où chacun est masqué
avatar

•Messages : 29
•Arrivé(e) le... : 20/12/2011
•Réside à... : Londres
•Fiche : Jolie petite voleuse
•Thème : [url=LIEN]BLAH[/url]

ID.
☂ Profession: Organisatrice de vols en tout genre
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: Emily Weilant    Ven 13 Avr - 17:34

Bienvenue à toi miss ! Bon courage pour ta relecture =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Klein
Civil | I am the Heaven. The Deathly Heaven.
Civil | I am the Heaven. The Deathly Heaven.
avatar

•Messages : 84
•Né(é) le... : 17/01/1985
•Arrivé(e) le... : 23/07/2011
•Âge : 33
•Fiche : The Undertaker
•Thème : [url=LIEN]BLAH[/url]

ID.
☂ Profession: Croque-mort
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: Emily Weilant    Ven 13 Avr - 21:25

'elcome What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John H. Watson
Admin | Dr. Estrangeloved
Admin | Dr. Estrangeloved
avatar

•Messages : 524
•Né(é) le... : 29/07/1975
•Arrivé(e) le... : 19/09/2010
•Âge : 43
•Réside à... : 221B Baker Street
•Fiche : The man in the crowd
•Thème : I'm not your boyfriend !

ID.
☂ Profession: Docteur
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: Emily Weilant    Sam 21 Avr - 16:00

Est-ce que ta fiche est terminée? Smile

_________________

How to win an argument when you're Martin Freeman? Solution here:
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mooselikejensen.fr
Emily Weilant

avatar

•Messages : 4
•Arrivé(e) le... : 02/04/2012
•Fiche : [url=LIEN DE LA FICHE]BLAH[/url]
•Thème : [url=LIEN]BLAH[/url]

ID.
☂ Profession: Journaliste
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: Emily Weilant    Mar 24 Avr - 14:52

AH oui, c'est que je viens juste de récupérer mon ordinateur... Juste le temps de la retrouver et je poste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John H. Watson
Admin | Dr. Estrangeloved
Admin | Dr. Estrangeloved
avatar

•Messages : 524
•Né(é) le... : 29/07/1975
•Arrivé(e) le... : 19/09/2010
•Âge : 43
•Réside à... : 221B Baker Street
•Fiche : The man in the crowd
•Thème : I'm not your boyfriend !

ID.
☂ Profession: Docteur
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: Emily Weilant    Dim 13 Mai - 10:53

Hey
désolé tout d'abord pour le retard, mais je ne sais pas s'il s'agit de la forme définitive de ta fiche ou non, mais je ne peux pas te valider et ce pour plusieurs raisons
1) Les fautes. Oui je sais, toujours ce même refrain, mais je pense qu'une simple relecture ou même un passage sur bonpatron.com pourra t'aider.
2) Je ne pense pas que ton personnage corresponde au forum et je ne pense pas non plus que tu ais le niveau exigé pour le forum. Ton personnage semble plus bipolaire qu'autre chose et je pense qu'il faudrait retravailler cela.
Voilà, ma boite à MP est ouverte pour toute discussion.

_________________

How to win an argument when you're Martin Freeman? Solution here:
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mooselikejensen.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emily Weilant    

Revenir en haut Aller en bas
 

Emily Weilant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock 21st Century :: Entrer dans la peau du personnage :: Formulaires d'inscription-