Sherlock 21st Century

Forum RPG inspiré par la série Sherlock de la BBC
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I'm just an Echo of Noise # [Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Hope

avatar

•Messages : 4
•Né(é) le... : 07/06/1988
•Arrivé(e) le... : 26/04/2012
•Âge : 30
•Réside à... : Londres
•Fiche : Just an echo of Noise
•Thème : Forgetting ...

ID.
☂ Profession: Voleur
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: I'm just an Echo of Noise # [Finie]   Jeu 26 Avr - 16:53

Must be so boring in that little head of yours !


Nom : HOPE
Prénom(s) : Gabriel. Se fait professionnellement appeler Noise. I'm just an echo of Noise...
Sexe : Masculin. J'ai l'air d'une fille, franchement ? Observez un peu !
Date et lieu de naissance : [07/06/88] Oui, Gabriel a 24 ans cette année. Il est né à Londres.
Groupe : Criminel
Spécialité : Vols / Traque / Infiltration / ... Bref, tout ce qui a rapport à la discrétion !
Ft [Aiba Hiroki]


Physique
Un minimum de 12 lignes soit 230 mots
On pourrait croire, au premier abord, que Gabriel est un homme comme tant d'autres. Enfin, physiquement je veux dire. Du haut de son mètre soixante-et-onze, il ne surplombe pas vraiment le monde de haut ce qui est plutôt un atout pour un voleur comme lui. Plutôt svelte, son corps est finement marqué par toutes ses escapades nocturnes - également diurnes - que ce soit par des muscles ou même par une cicatrice qu'il arbore fièrement au niveau de l'épaule gauche, longue d'une dizaine de centimètres tout de même. Une balafre dont le propriétaire se garde bien d'être mystérieux quant à son origine ... Peut-être la connaîtrez-vous un jour, qui sait ? Son visage est on-ne-peut-plus normal, aucune aspérité visible (probablement un peu de poussière, mais rien qui ne puisse s'enlever d'un coup de savon). Des cheveux châtain clair l'encadrent jusqu'au niveau de la nuque et retombant légèrement sur ses yeux d'un noir corbeau profond. On dit de son regard qu'il est vif et perçant, il ne tient qu'à vous de vérifier si ce qu'on dit est vrai. De plus, sa tenue vestimentaire n'est pas sans rappeler cette couleur omniprésente chez lui. En effet, le jeune homme s'habille bien souvent avec une chemise noire à manches longues parfois accompagnée d'un foulard et d'un pantalon de cette même couleur sombre. Des grosses rangers chaussent ses pieds, il faut bien être équipé quand on part à la chasse dit-il souvent. Une paire de gants et le voilà reparti, escaladant les murs et grimpant sur les toits avec l'aisance d'un chimpanzé. Gabriel déteste porter des vêtements trop serrés, il n'est pas une fille ! Plaisanterie mise à part, le britannique se munit souvent d'une sacoche brune qui sert souvent à transporter les quelques outils nécessaires pour forcer une serrure.

Caractère
Un minimum de 12 lignes soit 230 mots
La première chose à mentionner lorsqu'on parle de Gabriel Hope est qu'il souffre de sociopathie. Bien trop souvent maltraité dans son enfance, il a appris à abandonner ses émotions et à n'avoir ni regrets ni remords tout en faisant de la solitude et de l'indifférence ses meilleures armes. Une fois entré au collège, il était trop tard pour le sauver : il avait déjà atteint le fond. Devenu plus sûr de lui, ne croyant plus en personne à part lui-même, l'adolescent était de plus en plus rejeté par les autres. On ne peut cependant pas dire que cette époque fût la pire de toutes celles qu'il a connu. Ayant été adopté à l'âge de dix ans par un vieux couple sans enfants, il reçut une éducation plus qu'excellente en plus de cours particuliers. La musique, voilà ce qu'était son ultime refuge de l'époque, son unique moyen de tromper l'ennui qui semblait l'accabler à chaque instant. Encore aujourd'hui, il s'abrite dans la douce mélodie de son violon lorsque ce n'est pas à la drogue qu'il doit son salut. Souvent arrêté pour détention de stupéfiants, il n'arrive pas à s'en défaire mais peut-être est-ce par manque de motivation ou tout simplement car il se laisserait mourir d'accablement. Il tient également beaucoup à sa liberté, la citation « L'oiseau captif ne cherche qu'à s'évader, qu'à sortir d'un corps qui n'est plus qu'une geôle. » lui sied donc à merveille.

Fin observateur, c'est un oiseau de nuit qui souffre d'insomnies récurrentes. Il occupe donc ses nuits comme il peut, mais évite souvent les rues bondées. Son trouble psychologique (paraît-il) a développé une peur de la foule presque palpable chez lui. Sa première arrestation, il s'en souviendra encore longtemps, après tout il a failli être battu à mort par des junkies encore sous l'emprise de l'héroïne alors qu'il n'avait qu'une quinzaine d'années. Depuis lors, il souffre d'ochlophobie prononcée et fuit donc les regroupements de gens dans les espaces étroits. Sa discrétion naturelle ajoutée à cela fait de lui un jeune homme réservé et grandement méfiant. Certaines personnes diraient qu'il est contradictoire au possible. En effet on a beau le dire sans-coeur ou encore asocial, il n'empêche qu'il aime sa soeur. Peut-être parce qu'ils sont pareils et qu'elle est la seule à le comprendre ? Qui sait ... Qui saura jamais.

Pour survivre, le violoniste a dû se servir de l'un de ses talents découvert dans sa jeunesse : son habilité à voler tout ce qu'il voit. S'introduisant chez les gens la nuit - ou même le jour, peu lui importe - il emprunte à sa manière tout ce qui peut se revendre à bon prix, après tout sans argent on ne peut guère vivre de nos jours et ça, il l'a bien compris. Faisant de sa retenue une force, il a également appris à mentir pour sauver sa peau. Hope n'a cependant aucune motivation dans la vie. Si vous lui demandiez, il vous répondrait très certainement que « lorsque le monde nous sera tombé sur la gueule alors la survie deviendra notre centre d'intérêt commun, Invité. »

Ses relations :
Emily HOPE - Soeur
Âgée de presque dix-sept ans, la demoiselle vit avec son grand frère dans les rues de Londres. Relation très bonne, probablement la seule du voleur. Ils se comprennent parfois sans un mot, ne partagent-ils pas la même chair et le même sang après tout ?

Histoire :



« A walking disaster, the son of all bastards » Sum 41, Walking Disaster

Gabriel Hope ... On ne pouvait guère dire qu'il s'agissait d'un enfant joyeux. Né un sept juin de l'an 1988, il a été élevé dans les bas-quartiers de la capitale britannique, soit Londres. Fils de ce que l'on appelle couramment une prostituée (Oui, Londres n'est pas sans avoir ses réseaux de proxénétisme), il a toujours vécu dans une chambre d'hôtel, voyageant à travers la ville, tantôt au Nord et tantôt au Sud. D'un naturel calme, il ne cessait cependant pas de causer du souci à sa mère - Amber. Pendant qu'elle « travaillait », le jeune gamin ne pouvait tenir en place, étant enfermé dans la salle de bain il faisait bien plus de bruit qu'on ne pouvait le supposer, même lorsqu'il avait de quoi jouer avec lui. Il faisait rapidement fuir les clients et lorsqu'il atteint le doux âge de cinq ans la nature le dota d'une petite soeur prénommée Emily. A cet instant, il était impossible pour la mère de prendre soin de ses deux gosses. Droguée, alcoolique, on lui retira bien vite les enfants pour les placer dans un orphelinat miteux au plus profond des bas-quartiers de Londres. Le sort semblait accabler les Hope, cependant ils étaient trop jeunes pour s'en rendre compte.

Gabriel faisait beaucoup de tâches ménagères avec les autres orphelins que comptaient l'endroit. Il y avait toujours quelque chose à faire, même les plus jeunes travaillaient durement afin d'éviter que les coups ne pleuvent. Oui, on frappait si on n'obéissait pas. Ça forgeait le caractère, apparemment. Quand on ne les tapait pas, le personnel les privait de nourriture. Une fois, deux fois, trois fois ... C'en était trop pour eux, il fallait faire quelque chose. Ainsi débuta la longue carrière de prince des voleurs de l'aîné Hope. Ce n'était certes pas très glorieux de dérober ainsi quelque chose qui ne lui appartenait pas, mais c'était pour la bonne cause. Après tout, ils en avaient besoin. Dire qu'il ne se faisait pas prendre serait mentir néanmoins les punitions ne l'arrêtaient pas. Il recommençait, encore et encore. Ce petit cirque dura trois années complètes. Au cours de la quatrième, notre protagoniste organisa une tentative de fuite. Oui, j'ai bien dit une tentative, car aucun des sept enfants n'avait réussi à quitter l'établissement. S'en-suivit une séance punitive qui se solda par la balafre sur l'épaule de Gabriel, gravant ce souvenir à jamais dans sa chair et dans sa mémoire.

La cinquième année fût symbole de rédemption pour la fratrie Hope : on daigna enfin les adopter ! Un vieux couple qui n'avait pas d'enfants était venu et avait fini par les emporter loin de toute cette souffrance. Ils pouvaient enfin aller à l'école, manger à leur convenance, jouer sans être réprimander ... Enfin, sauf Gabriel. Lui préférait s'adonner à la musique, découverte par un pur hasard en écoutant la radio. En dehors de cela, rien ne l'intéressait. Ni les filles, ni même les garçons, ni les jeux, ni ... non, strictement rien. Au collège, on le détestait pour sa solitude et son comportement farouche, alors il restait seul un livre à la main, dans un coin de la cour. Nombre de personnes ont tenté d'établir le contact, même des psychologues, mais rien à faire, sa langue ne se déliait pas. Il finit par commencer à fréquenter les caïds de l'établissement par on ne sait quel moyen, et connut sa première expérience de sensations fortes : la drogue. On ne s'en rendit compte que lorsqu'il atteint l'âge de quinze ans, une fois placé en garde à vue. Une bien mauvaise expérience pour l'adolescent ... Son ochlophobie débuta lors de cet évènement traumatisant. Plus qu'une peur de la foule, c'était un grand fléau pour lui.

Sa petite soeur avait beau le réconforter, on ne pouvait plus rien y faire. Il se mit à sortir le soir, rentrant de plus en plus tard. Personne ne comprenait ce qu'il lui arrivait, pas même sa soeur. Ses escapades nocturnes étaient de plus en plus nombreuses, de plus en plus fréquentes. Gabriel s'introduisait chez les voisins, il aimait tant ça qu'il avait du mal à s'en passer. Mais c'était dangereux, bien plus qu'il ne pouvait l'imaginer ... Il se retrouva une nouvelle fois en prison deux ans plus tard, après avoir été pris en flagrant délit. Il s'étonna de ne voir personne venir le chercher ... Lorsqu'on lui annonça que deux corps avaient été retrouvé à son domicile. Tout comme lui, quelqu'un s'était senti obligé de pénétrer avec effraction dans la modeste demeure du vieux couple. Fort heureusement, sa soeur n'avait rien eu - elle avait eu la présence d'esprit de se cacher lorsqu'elle entendit du bruit - mais leurs parents adoptifs y avaient laissé la vie. Triste destin que le leur #

Cette nuit-là, il prit sa soeur par la main et courut jusqu'à en perdre haleine. Plus personne ne pouvait les sauver, il l'avait bien compris. Passant récupérer quelques affaires leur appartenant une fois la police partie - vêtements, objets personnels et violon pour le jeune homme - ils s'installèrent dans un hôtel moisi non loin de leur ancien orphelinat désormais détruit. Une nouvelle vie commençait pour eux, une vie de nomade loin des autres. La plus jeune allait toujours à l'école grâce aux bons soins de son voleur de frère qui réussit à intégrer un réseau criminel quelques jours après leur fugue. De l'argent lui était versé contre ses services, permettant ainsi à la fratrie de survivre tant que l'aîné se sacrifiait un peu. Plus de lycée pour lui, mais il le vivait plutôt bien. Loin des emmerdeurs, disait-il. Déjà qu'il n'était pas sociable ... Imaginez-le un peu en cours, au milieu d'adolescents immatures au possible. Dur, n'est-ce pas ? Non, sa place ne pouvait être qu'en marge de la société. Et ça ... Il l'avait bien compris.

Les cinq années qui suivirent étaient des années de pur banditisme à leurs yeux. Pourquoi cependant des gamins les qualifieraient-elles ainsi ? Travailler pour les pires personnes de tout Londres - enfin, ou presque - jamais, au grand jamais Gabriel n'aurait un jour pensé le faire. De toutes façons, on ne lui demandait pas la lune ... Jusqu'à ce fameux jour. Sa soeur n'approuvait pas, mais au moins fournissaient-ils les faux papiers nécessaires à son éducation (désignant le frère comme tuteur, et tout le tralala). Emily était rentrée du collège comme à son accoutumée (elle avait alors quatorze ans) et avait trouvé son frère assis sur le canapé miteux de la chambre d'hôtel qu'il louait pour une misère, complètement dans le noir.
    « Emily ... Il est mort ... Je l'ai tué ... »
Cela se passait en 2009. Pour la première fois de sa misérable vie, Gabriel HOPE tuait quelqu'un de ses propres mains. Si ça lui avait fait quelque chose la première fois, les premiers instants où le sang tâchait ses longs doigts ... Et puis l'essence aussi, il a fallu incendié l'appartement pour effacer toutes les preuves matérielles. Aujourd'hui il n'en a que faire. Aucun remord, aucun sentiment vous dîtes ? Ouaip'.

Bienvenue en Enfer, Invité.


TEST DE RP
Un minimum de 13 lignes soit 250 mots

« Hey, do you remember when we are young ? »
Aujourd'hui était censé être une journée aussi banale que la veille. Et pourtant jamais, jamais il n'avait pensé qu'il en serait arrivé là un jour. Comme chaque matin, il recevait l'adresse de l'endroit qu'il devait vider avant le lendemain, ce soir il allait donc pénétrer dans un appartement de Glasshill Street. Rue réputée dangereuse, le jeune homme avait connu bien pire et ce n'était certes pas ça qui l'empêcherait de travailler. Il n'avait que faire de ce détail insignifiant à ces yeux. Qui plus est, peu de monde s'y aventurait la nuit ... Tout allait être pour le mieux. Il n'était encore allé dans le quartier de Southwark, on pouvait dire qu'il visiterait un peu au passage. Saisissant son violon posée sur la table basse, il entama un air de Mozart afin de réveiller sa soeur cadette qui ne se fit pas prier pour l'envoyer paître, insistant pour dormir encore « rien que cinq minutes ! ». Emily finit par émerger de sous les couvertures, l'appel de la nourriture disait-elle en souriant de toutes ses dents.

Le petit-déjeuner pris, les vêtements enfilés, Gabriel suivit du regard sa jeune sœur quitter leur petite chambre d'hôtel pour aller en cours. Il aurait pu lui envier son innocence ou même son caractère en général - elle ne se mettait jamais en colère, était toujours gentille avec tout le monde, bref la petite sœur modèle quoi ! - mais rien n'y faisait. Lui n'était pas programmé pour ressentir ce genre de ... enfin, ça. Les sentiments, il ne connaissait pas. La seule chose qui pouvait emplir tant bien que mal son cœur de pierre était ce besoin de protéger l'être qui partageait son domicile. Noise ne se l'expliquait pas, de toutes façons il n'y pouvait pas grand-chose. N'ayant jamais éprouvé ce genre de sensation auparavant il pouvait difficilement lui donner un nom. Ça n'a pas d'importance, songea-t-il en regardant par la fenêtre. Il pouvait voir des gens se presser dans la rue pour échapper à la pluie qui frappait tout Londres, ne pouvaient-ils simplement pas apprécier cette liberté provisoire ? Lorsque les nuages laisseront passer les rayons de soleil les britanniques se presseraient au-dehors, décidément il ne comprendrait jamais ce besoin des Hommes d'être constamment entouré par leurs semblables.

Pressant ses doigts contre son poignet, Hope se rappelait parfaitement de la sensation des chaînes froides contre sa peau lorsqu'il était gamin, qui oublierait pareil souvenir ? Sa cadette pouvait aller où bon lui semblait, lui était obligé de suivre la voie qu'on lui avait tracé. Mais s'en plaignait-il ? Il n'avait guère le choix, dans ce bas-monde celui qui baisse les bras et abandonne ne pouvait vivre. Ce n'était pas comme s'il s'en plaignait, il constatait juste. Comment un type comme lui pouvait-il se plaindre ? Haussant les épaules, il se détourna du mur et se jeta sur la masse qui leur servait de canapé, s'étalant de tout son long pendant de longues minutes, ne pensant plus à rien jusqu'à ce qu'il entende un bruit presque imperceptible sur le côté. D'un coup sec, il écrasa son poing contre le sol. « Putain de punaises ... » pensa-t-il en essuyant les restes de l'insecte sur le parquet déjà en bien mauvais état. L'ennui le guettait, ainsi pour s'en défaire l'Anglais se saisit de l'instrument utilisé plus tôt et se remit à jouer.


[Désolée, je n'ai pas pu résister ♥]

En fin de matinée, il arrêta enfin de s'amuser avec les cordes pour commencer à rassembler ses affaires. Il allait commencer par repérer les lieux, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises le soir-même. Nouant son éternel foulard noir autour de son cou, il se saisit de son sac à bandoulière et en vérifia le contenu. Tout était là, le voleur pouvait donc partir à la chasse. Fermant la porte à double-tour, il s'élança sous la pluie battante en direction de Southwark en fuyant la foule qui se pressait encore. Il choisit de passer par les petites ruelles, plus dangereuses mais bien moins fréquentées que les grandes artères. Rabattant la capuche de son manteau sur son visage - il l'avait enfilé juste avant de quitter son domicile - le jeune homme marcha longtemps avant de se trouver dans la rue désirée ... Et aussi déserte qu'il l'imaginait. Enfin, si on oubliait le couple qui se bécotait contre un mur ... Breeeeef.

Il songea un instant à sonner pour vérifier si quelqu'un était présent dans l'appartement, il s'exécuta donc. Une fois, deux fois ... Personne. Un voisin répondit à sa place via l'interphone, mais notre protagoniste lui assura que ce n'était pas grave et qu'il repasserait. Pas grave, pas grave ... Tant pis, maintenant qu'il était là il n'allait pas repartir - surtout qu'il n'avait aucune envie de rentrer pour passer la journée à se plaindre de ne pas savoir quoi faire. Il était en manque d'héroïne en plus - note : passer en récupérer en rentrant - alors il n'avait vraiment aucune envie de rentrer. Haussant les épaules, Gabriel profita de la pénombre ambiante pour escalader la façade de l'immeuble (ce n'était guère difficile, il était muni d'une corde qu'il réussit à passer entre les barreaux d'une fenêtre) et atteindre l'étage visé. Personne ne semblait l'avoir vu, les deux personnes présentes quelques instants auparavant ayant disparu de son champ de vision. Ne s'attardant pas trop, il sortit rapidement son kit de crochetage de serrures - des crochets et une barre de torsion, en somme des outils basiques -, batailla un instant avec le barillet de la serrure de la fenêtre puis pénétra à l'intérieur de l'appartement (en récupérant la corde au passage, ce n'était pas le moment de se faire attraper !).

L'endroit était assez spacieux surtout qu'il venait de débarquer dans le salon, normalement la plus grande pièce d'une maison ou d'un studio. Le mobilier était plutôt simple et il n'y avait aucune photo sur les murs ou les meubles - un homme vivait seul ici, donc -, il devait être assez pauvre pour ne pas avoir installé d'alarme en tout cas. Au moins, on lui filait des cas simples songea Hope en commençant à fouiller l'endroit. Télévision, ordinateur portable, quelques billets cachés sous le matelas ... Il allait avoir besoin d'aide pour embarquer la télé, il ferait donc ça en dernier. Il se dirigea dans la salle de bain et, de ses mains gantées, remua la pièce à la recherche de bijoux ou autres objets pouvant avoir une quelconque valeur. Ce qu'il n'avait pas prévu ... C'était que sa cible rentre à cet instant précis. Il entendit la porte s'ouvrir puis se refermer, suivi de bruits de pas précipités - n'avait-il pas commencé à vider la baraque et à la mettre sans dessus dessous ? -, il n'avait plus beaucoup de temps et devait agir maintenant. Il s'empara d'un déodorant (à défaut d'une arme correcte, hein ...) et se jeta littéralement hors de la pièce en brandissant son arme improvisée devant lui. En moins de temps qu'il n'en fallut pour le dire, le jeune voleur pulvérisa du produit dans les yeux de l'inconnu qui se mit à se débattre, s'accrochant à ce qu'il pouvait. Désormais aveuglé, il allait hurler au voleur lorsqu'il sentit une pression au niveau de la gorge, puis quelque chose s'en échapper rapidement. Ce bâtard l'avait poignardé.

Sous le coup de l'adrénaline, le plus jeune avait réagi au quart de tour et planté la première chose qui lui était tombée sous la main dans le corps de sa cible. Non, ça ce n'était pas prévu, absolument pas. Laissant sa victime se vider de son sang, il n'avait plus d'autres choix que d'abandonner l'appartement - et tant pis pour sa mission du jour - mais en détruisant toutes les preuves de son passage. Hors de question d'aller en prison, il devait songer à sa sœur cadette après tout. Le tapage que les deux hommes avait provoqué avait alerté les voisins qui plus est, il devait faire vite ... Très vite. Pour lui, une seule solution : l'incendie. Première étape, donc ... Rechercher des produits accélérants. Alors que quelqu'un frappait à la porte pour vérifier si tout allait bien, Gabriel s'emparait de tous les liquides inflammables qui lui tombaient sous la main et plongea l'appartement sous un voile de produits nettoyants. Il finit par se saisir d'une boîte d'allumette qui traînait dans la cuisine, se précipita à la fenêtre ... Puis mit le feu à l'instant même où des hommes enfonçaient la porte. Ce furent les flammes qui les accueillirent.

Le jeune homme, quant à lui, n'avait pas d'autres choix que de sauter de la fenêtre. Sauf que, deux étages ... Ça faisait haut, même très haut. Non content d'avoir une idée de génie, il se laissa glisser sur le balcon du premier étage duquel il rejoignit le sol. La chute n'était pas très dure, la distance le séparant du plancher des vaches n'étant que d'une dizaine de mètres tout au plus. L'incendie attirant les curieux, il se pressa de quitter les lieux aussi vite qu'il le pu en alertant ses employeurs du petit problème qu'il avait eu. Que pouvait-il faire d'autres ? Après de nombreux détours il finit par rentrer à l'hôtel, s'enfermant dans le noir le plus total jusqu'à l'arrivée d'Emily. Sous l'effet de l'action, il n'avait pas encore pu réalisé tous les évènements qui s'étaient passés.
    « Emily ... Il est mort ... Je l'ai tué ... »
En fait, en y repensant ... Il avait adoré ça.
« Yes ... I've never been perfect. »

Pseudo : Gabriel me suffira. Mimi aussi, si vous voulez. \o/
Âge : 16 ans
Comment avez-vous connu le forum : Google is your best friend !
Code dans le règlement : Vu par le Doc
Autre chose à ajouter ? Joseph Bell, obviously. Epouse-moi Sherly, épouse-moi *w* (Plus sérieusement, il n'y a rien à ajouter ... Le forum est juste magnifique).

PS: Ouais, ma présentation est nulle. Et j'ai hésité pour le sujet du test RP, finalement j'ai opté pour celui-ci. Mais il est quand même nul D:

Credits:
 


Dernière édition par Gabriel Hope le Ven 27 Avr - 15:43, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Klein
Civil | I am the Heaven. The Deathly Heaven.
Civil | I am the Heaven. The Deathly Heaven.
avatar

•Messages : 84
•Né(é) le... : 17/01/1985
•Arrivé(e) le... : 23/07/2011
•Âge : 33
•Fiche : The Undertaker
•Thème : [url=LIEN]BLAH[/url]

ID.
☂ Profession: Croque-mort
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: I'm just an Echo of Noise # [Finie]   Jeu 26 Avr - 17:17

Bienvenue!! ** Vava...
Bonne chance pour ta fiche!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristen A. Markham
Criminel | Le monde est un grand bal où chacun est masqué
Criminel | Le monde est un grand bal où chacun est masqué
avatar

•Messages : 29
•Arrivé(e) le... : 20/12/2011
•Réside à... : Londres
•Fiche : Jolie petite voleuse
•Thème : [url=LIEN]BLAH[/url]

ID.
☂ Profession: Organisatrice de vols en tout genre
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: I'm just an Echo of Noise # [Finie]   Jeu 26 Avr - 19:19

Bienvenuuuuue ! Et bon courage pour finir ta fiche déjà bien entamée ^^
Joli nom, joli titre, j'aime I love you

(J'avais trouvé aussi Joseph Bell, héhé. Mais Sherlock est polygame maintenant.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Hope

avatar

•Messages : 4
•Né(é) le... : 07/06/1988
•Arrivé(e) le... : 26/04/2012
•Âge : 30
•Réside à... : Londres
•Fiche : Just an echo of Noise
•Thème : Forgetting ...

ID.
☂ Profession: Voleur
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: I'm just an Echo of Noise # [Finie]   Ven 27 Avr - 15:13

Merci mesdemoiselles, c'est gentil ... :3

@Faye : Owii, Pandora Hearts ♥ On va bien s'entendre je pense.

@Kristen : Sherly, polygame ? ... Mais c'est kewl ça : Y'a plus de choix !

Bref, fiche terminée. J'espère qu'elle vous plaira ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Klein
Civil | I am the Heaven. The Deathly Heaven.
Civil | I am the Heaven. The Deathly Heaven.
avatar

•Messages : 84
•Né(é) le... : 17/01/1985
•Arrivé(e) le... : 23/07/2011
•Âge : 33
•Fiche : The Undertaker
•Thème : [url=LIEN]BLAH[/url]

ID.
☂ Profession: Croque-mort
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: I'm just an Echo of Noise # [Finie]   Ven 27 Avr - 20:12

Oh oui alors ** une fan de PH!! Titre> Référence chap I tome 9 Cool Héhéhé!! C'est marrant je trouve que PH et Sherlock ont un univers assez ... semblable par l'ambiance, parfois. Non? (Sherlock va me taper *se cache*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John H. Watson
Admin | Dr. Estrangeloved
Admin | Dr. Estrangeloved
avatar

•Messages : 524
•Né(é) le... : 29/07/1975
•Arrivé(e) le... : 19/09/2010
•Âge : 43
•Réside à... : 221B Baker Street
•Fiche : The man in the crowd
•Thème : I'm not your boyfriend !

ID.
☂ Profession: Docteur
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: I'm just an Echo of Noise # [Finie]   Mar 1 Mai - 8:58

Bienvenu sur le forum
Désolé pour le retard mais avec les examens qui approchent, je suis un peu à la traîne, je m'occupe de ta fiche ce week end
Encore désolé :/

_________________

How to win an argument when you're Martin Freeman? Solution here:
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mooselikejensen.fr
Gabriel Hope

avatar

•Messages : 4
•Né(é) le... : 07/06/1988
•Arrivé(e) le... : 26/04/2012
•Âge : 30
•Réside à... : Londres
•Fiche : Just an echo of Noise
•Thème : Forgetting ...

ID.
☂ Profession: Voleur
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: I'm just an Echo of Noise # [Finie]   Mar 1 Mai - 10:05

Merci ^.^ Y'a absolument aucun problème, ne t'en fais pas.

@Faye : Oui j'avoue, il y a un petit je-ne-sais-quoi de semblable dans les deux. J'trouve que y'a pas mal de ressemblances au niveau "on se marre puis ça redevient sérieux d'un coup" aussi x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John H. Watson
Admin | Dr. Estrangeloved
Admin | Dr. Estrangeloved
avatar

•Messages : 524
•Né(é) le... : 29/07/1975
•Arrivé(e) le... : 19/09/2010
•Âge : 43
•Réside à... : 221B Baker Street
•Fiche : The man in the crowd
•Thème : I'm not your boyfriend !

ID.
☂ Profession: Docteur
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: I'm just an Echo of Noise # [Finie]   Dim 13 Mai - 11:08

Me revoilà donc absolument désolé pour l'affreux retard.
Je suis désolé je ne vais malheureusement pas te valider, je dois t'avouer que je trouve ton personnage plus qu'intéressant mais il y a certains points qui me gênent.
Premièrement, est-ce que tu te rends compte que certains côtés de ton personnage apparaissent comme des copiés collés du personnage de Sherlock?


Citation :
"La musique, voilà ce qu'était son ultime refuge de l'époque, son unique moyen de tromper l'ennui qui semblait l'accabler à chaque instant. Encore aujourd'hui, il s'abrite dans la douce mélodie de son violon lorsque ce n'est pas à la drogue qu'il doit son salut. Souvent arrêté pour détention de stupéfiants, il n'arrive pas à s'en défaire mais peut-être est-ce par manque de motivation ou tout simplement car il se laisserait mourir d'accablement"

Un violon? euh...

Citation :
Lui n'était pas programmé pour ressentir ce genre de ... enfin, ça. Les sentiments, il ne connaissait pas.

Très sincèrement, cela m'a un peu laissé perplexe et tu décris toi même ton personnage comme un sociopathe... tout comme Sherlock.
Le but d'inventer un personnage est de faire en sorte qu'il soit original et non une copie modifiée d'un personnage déjà existant sur le forum.

Deuxième point qui me laisse perplexe:

Citation :
Gabriel faisait beaucoup de tâches ménagères avec les autres orphelins que comptaient l'endroit. Il y avait toujours quelque chose à faire, même les plus jeunes travaillaient durement afin d'éviter que les coups ne pleuvent. Oui, on frappait si on n'obéissait pas. Ça forgeait le caractère, apparemment. Quand on ne les tapait pas, le personnel les privait de nourriture.

... Pourquoi? De quelle type d'orphelinat s'agit-il? D'après ta fiche, tu es né en 1988... pourquoi faire subir cela à un enfant à cet époque là? Il ne s'agit pas des orphelinats de la vieille Angleterre ou de l'inquisition... J'avoue que je ne comprends pas non plus ce point.
Enfin voilà, j'attends tes réponses, mais en attendant, je ne peux pas te valider...

_________________

How to win an argument when you're Martin Freeman? Solution here:
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mooselikejensen.fr
Gabriel Hope

avatar

•Messages : 4
•Né(é) le... : 07/06/1988
•Arrivé(e) le... : 26/04/2012
•Âge : 30
•Réside à... : Londres
•Fiche : Just an echo of Noise
•Thème : Forgetting ...

ID.
☂ Profession: Voleur
☂ Casier Judiciaire:
☂ Rumeurs:

MessageSujet: Re: I'm just an Echo of Noise # [Finie]   Dim 20 Mai - 8:31

Pas de souci pour le retard ... Moi aussi je suis en retard u__u

Bon bon bon ... A ce point ? °° ah ouais quand même. Désolée, je modifie ça dès que je peux (Oui, chez nous aussi c'est la fin de l'année ... On aime autant que vous les DS).

Bref, je vais m'y coller de ce pas et essayer de finir avant le week-end prochain. Merci d'être passé :3

(PS:
John Watson a écrit:
D'après ta fiche, tu es né en 1988... pourquoi faire subir cela à un enfant à cet époque là?
Parce que je suis sadique ? *ok maggle*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I'm just an Echo of Noise # [Finie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm just an Echo of Noise # [Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherlock 21st Century :: Entrer dans la peau du personnage :: Formulaires d'inscription-